Nous sommes là, fiers et prêts.

Les événements actuels de la pandémie de COVID-19 nous ont poussé à redéfinir nos manières de faire, pour continuer d’œuvrer sans compromis de qualité.

Nous avons donc établi de nouvelles mesures de prévention et d’hygiène - en concordances avec les instances gouvernementales et l’organisation mondiale de la santé (OMS). Celles-ci sont effectives suivant le contexte actuel mais aussi pour d’autres situations critiques qui pourraient survenir dans le futur. À cet effet, un document de procédures officielles est disponible à l’interne.

Comme employeur, Gourmet FT s’engage à communiquer et à faire respecter le plus efficacement possible, à toutes les personnes visées par ces mesures : employés temporaires, permanents et contractuels, cadres, sous-traitants, visiteurs et membres de la direction, toutes les consignes qui pourront contribuer à la prévention et à l’atténuation de la transmission de maladies infectieuses. Ces mesures s’appliquent en fonction des droits et des obligations prévus dans la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST).

Les mesures 

Les employés ont la responsabilité de respecter les mesures de prévention et d’intervention mises en place par l’entreprise et de signaler tout changement quant à leur état de santé.

En plus d’avoir des affiches de sensibilisation et de rappel aux endroits stratégiques dans l’entreprise, tous les intervenants visés par cette politique seront informés par leur supérieur des mesures de prévention et d’hygiène suivantes :

  • ► Tous les lavabos et éviers sont munis de savon et d’essuie-tout. L’approvisionnement est assuré avant chaque quart de travail;
  • ► Le lavage des mains est requis avant d’accéder aux aires de travail ainsi qu’à la cafétéria;
  • ► Les lieux de travail et les objets d’utilités communes sont nettoyés avant le début de chaque quart;
  • ► Les postes de travail partagés font l’objet d’une attention particulière;
  • ► Les équipements de protection pertinents sont distribués par les gestionnaires : protection corporelle (gants, lunettes, visière, etc.), protection respiratoire, etc.
  • ► L’employé qui se présente au travail avec des symptômes de maladie infectieuse pourrait être retourné chez lui;
  • ► Le 2 mètres de distanciation sociale doit être respecté dans la mesure du possible. Les lieux sont aménagés à cet effet tant dans l’aire de production que dans les aires communes;
  • ► Les procédures de travail ont été revues en fonction de la consigne de distanciation sociale. Dans les cas où le non-respect de celle-ci s’impose, des équipements de protection supplémentaires, tel que la visière, sont distribués aux employés;
  • ► Procéder au non-partage d’objets personnels (ou autres) surtout si ces objets ne peuvent être nettoyés ou désinfectés.